Actualités Sociales de STMicroelectronics
par Le Collectif des salariés de STMicroelectronics en France (CAD-ST)

Accueil > == Le Syndicat == > UNSA France

UNSA France

Union National des Syndicats Autonomes

http://www.unsa.org

Articles

  • Rapport annuel du COR publié le 20 juin 2017

    16 août, par philippe.galliard@unsa.org

    L'édition 2017 du rapport du Comité d'Orientation des Retraites se caractérise par des différences importantes, tant dans les constats que dans les perspectives, au regard de l'analyse et des perspectives présentées en 2016.

    Cela tient d'une part à l'évolution des données retenues par l'INSEE qui servent de base à ce rapport ainsi qu'à l'extension jusqu'à 2070 de la période sur laquelle portent les études prospectives de l'avenir de notre système de retraite.

    Si ces données peuvent parfois sembler peu fiables, compte tenu de l'évolution incertaine des paramètres démographiques et économiques à échéance de plus de 50 ans, cet outil de pilotage même imparfait, peut nous permettre d'une part de maîtriser les données observées actuellement, et d'autre part d'agir en tant que force syndicale sur les choix proposés et retenus pour maintenir l'équilibre financier de notre régime de retraite.

    Voici l'analyse de l'UNSA Retraités

  • Créer une section syndicale UNSA dans son entreprise

    16 août, par philippe.galliard@unsa.org —

    La dernière émission "Expression Directe" de l'UNSA diffusée sur France 3 le 13 août dernier portait sur la création d'une section syndicale dans une entreprise.

    Pour la visionner, cliquer ci-dessous.

    Créer une section syndicale UNSA dans son entreprise
  • Expression Directe : une nouvelle émission de l’UNSA

    8 août, par philippe.galliard@unsa.org —

    "Créer une section syndicale UNSA dans son entreprise"

    Voici le thème de l'émission qui sera diffusée dimanche 13 août 2017 sur France 3 vers 11h30.

  • L’UNSA contre la baisse des APL

    24 juillet, par philippe.galliard@unsa.org —

    24 juillet 2017 - L'annonce par le gouvernement d'une baisse du montant des Aides Personnelles au Logement (APL) de 5 € par mois est, pour l'UNSA, inacceptable.

    La logique selon laquelle, pour réduire la dépense publique, il n'y aurait pas de petites économies, ne doit pas faire oublier qu'il existe dans notre pays des millions de personnes aux petits revenus pour lesquels les « petites économies » font déjà partie d'un vécu quotidien parfois douloureux.

    Pour celles et ceux qui en relèvent (jeunes, sans emploi, salariés pauvres, retraités), tout est difficile, à commencer par la possibilité d'exercer l'un des plus élémentaires des droits, celui de se loger.

    Si l'on veut réguler mieux le marché du logement, ce n'est pas en accentuant les problèmes des plus fragiles que l'on y parviendra.

    L'UNSA demande au gouvernement de revenir sur la baisse des APL. Mettre en œuvre le principe élémentaire de justice sociale exige :
    - de faire contribuer les autres en proportion de leurs capacités financières ;
    - de préserver les plus faibles revenus des efforts budgétaires.

  • PPCR menacé ? Lettre au 1er ministre.

    18 juillet, par philippe.galliard@unsa.org —

    Lors du Conseil commun de la Fonction publique du 10 juillet, le ministre de l'action et des comptes publics a confirmé le gel du point d'indice, le retour du jour de carence, auxquels s'ajoutent les 120 000 suppressions de postes.

    De surcroît, Gérald Darmanin envisage une perspective qui porterait un nouveau coup aux agents : le report du calendrier de montée en charge de PPCR (Parcours professionnels, carrières et rémunérations).

    C'est pourquoi, les organisations syndicales signataires du PPCR ont décidé d'écrire au Premier Ministre afin de lui demander expressément de ne pas modifier le calendrier de mise en œuvre du protocole que nous avons signé.

    Vous trouverez ce courrier envoyé à la Presse le 17 juillet sur le lien suivant :
    http://www.unsa-fp.org/IMG/pdf/courrier_ppcr_17_07_17.pdf

    Pour l'UNSA, cette position, si elle se confirmait, serait contraire aux engagements de l'Etat.

    L'UNSA défendra l'application complète des nouvelles grilles de rémunération dans les termes déjà négociés et le calendrier initial.

    Concernant la future hausse de la CSG, le ministre annonce l'étude de plusieurs scénarios pour préserver le pouvoir d'achat. Ils seront discutés avec les organisations syndicales avant le rendez-vous salarial prévu à l'automne 2017.

    Pour l'UNSA, il ne s'agirait pas seulement de compenser cette hausse, mais d'obtenir une véritable augmentation du pouvoir d'achat, telle que promise par le Président de la République durant sa campagne.

    De plus, des « Etats généraux des services publics » ont été annoncés pour l'automne 2017. Ils devraient associer les usagers et les agents.

    L'UNSA veillera à ce que tous les agents puissent s'exprimer librement et faire des propositions d'amélioration de leur service.

    A l'issue de cette réunion, l'UNSA reste en attente d'une véritable ambition pour le service public et la qualité de vie des agents.

    Lien vers le site de l'UNSA-FP : http://www.unsa-fp.org/

  • Ordonnances code du Travail : dernier round

    18 juillet, par philippe.galliard@unsa.org

    La concertation entre le gouvernement et les partenaires sociaux entre dans sa dernière phase cette semaine sur le thème "sécuriser les relations de travail pour les entreprises et pour les salariés".

    Ce sujet inclut, entre autres, la barémisation des indemnités pour préjudice de licenciement abusif imposé aux prud'hommes.

    La ministre du Travail a annoncé sa volonté d'en élever le plafond lors du débat à l'Assemblée nationale qui s'est conclu par l'adoption de la loi autorisant le gouvernement à modifier le code du Travail par ordonnances.

    Affaire à suivre pour l'UNSA qui a réuni, ce 13 juillet, ses fédérations pour travailler sur le 3ème thème de concertation.

  • Ordonnances code du Travail : dernier round

    18 juillet, par philippe.galliard@unsa.org —

    La concertation entre le gouvernement et les partenaires sociaux entre dans sa dernière phase cette semaine sur le thème "sécuriser les relations de travail pour les entreprises et pour les salariés".

    Ce sujet inclut, entre autres, la barémisation des indemnités pour préjudice de licenciement abusif imposé aux prud'hommes.

    La ministre du Travail a annoncé sa volonté d'en élever le plafond lors du débat à l'Assemblée nationale qui s'est conclu par l'adoption de la loi autorisant le gouvernement à modifier le code du Travail par ordonnances.

    Affaire à suivre pour l'UNSA qui a réuni, ce 13 juillet, ses fédérations pour travailler sur le 3ème thème de concertation.

  • Le n° 186 d’UNSA Mag vient de paraître.

    11 juillet, par philippe.galliard@unsa.org —



    Le n° 186 d'UNSA Mag vient de paraître.

    Envie de le lire : cliquer ici.

    Envie de s'abonner, c'est simple : cliquer là.

    Imprimez, signez et envoyez à :
    UNSA Magazine abonnements
    21 rue Jules Ferry 93177 Bagnolet cedex

    Pour 10 euros les 8 numéros, l'UNSA Mag chez vous !

  • Pénibilité : un arbitrage injuste

    10 juillet, par philippe.galliard@unsa.org —

    10 juillet 2017 - Le Premier Ministre vient de rendre public son premier arbitrage sur le sujet controversé de la pénibilité, c'est-à-dire des conditions de travail qui altèrent gravement soit la durée de vie, soit l'espérance de vie en bonne santé.

    Il a annoncé une double mesure :

    - La sortie du compte personnel de prévention de la pénibilité (C3P) de quatre facteurs (manutention de charges lourdes, postures pénibles, vibrations mécaniques, risques chimiques). Pour les salariés en relevant, un départ anticipé en retraite serait possible quand une maladie professionnelle et un taux d'incapacité d'au moins 10% seraient reconnus en fin de carrière. Ce dispositif, improprement baptisé "compte de prévention" par le Premier Ministre, est proche dans sa philosophie de la reconnaissance de l'invalidité que la loi Woerth avait instaurée. Il rompt avec le principe de prévention de la pénibilité du C3P, qui ouvrait droit non seulement au départ en retraite anticipé mais aussi au travail à temps partiel rémunéré à temps plein ou à une formation de reconversion.

    - La fin de tout financement spécifique, pour le C3P maintenu comme pour le nouveau " compte de prévention". Tous deux relèveraient, selon le Premier Ministre, du fonctionnement ordinaire de la branche Accidents du Travail-Maladies Professionnelles de la Sécurité Sociale. Or, s'il est exact que celle-ci est en excédent relatif, ce n'est qu'à court terme. Avec la suppression de tout financement dédié, c'est donc la pérennité du C3P qui est menacée.

    La pénibilité est, pour l'UNSA, l'un des dossiers sociaux les plus sensibles. C'est celui qui touche à la pire des inégalités, celle dans laquelle la contrepartie de son travail se paie d'une partie de sa durée de vie ou de sa santé.
    En choisissant, plutôt que de trouver des aménagements techniques pour simplifier des problèmes réels de mise en œuvre, de fragiliser le fondement d'un dispositif et sa pérennité, le gouvernement fait preuve d'une injustice profonde, choquante aux plans social et moral.
    S'agissant du premier arbitrage public rendu dans le cadre des ordonnances réformant le code du Travail, c'est un signal qui augure mal de l'avenir.

  • Modification du code du Travail par ordonnances : 2ème thème de concertation

    8 juillet, par philippe.galliard@unsa.org —

    Après avoir terminé la 1ère phase de concertation sur le thème "l'articulation accord d'entreprise/accord de branche et l'élargissement sécurisé du champ de la négociation collective" (pour retrouver l'analyse de l'UNSA, cliquer ici), le ministère du Travail a engagé les rencontres sur le 2ème volet « Simplifier et renforcer le dialogue économique et social et ses acteurs ».

    L'UNSA a rassemblé ses fédérations pour élaborer un positionnement et des propositions qui seront présentés à la Ministre.

    Pour accéder au document, cliquer ici.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90

SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © Andreas Viklund sous Licence free for any purpose