Actualités Sociales de STMicroelectronics
par Le Collectif des salariés de STMicroelectronics en France (CAD-ST)

Accueil > == Le Syndicat == > UNSA France

UNSA France

Union National des Syndicats Autonomes

http://www.unsa.org

Articles

  • Le dernier numéro d’UNSA Mag est paru

    23 octobre, par philippe.galliard@unsa.org —

    n°187 septembre-octobre 2017

    Pour consulter le nouveau numéro de notre magazine, cliquer sur l'image de la couverture.

    L'UNSA Mag est un magazine consultable sur ce site ou envoyé en format papier aux abonnés payants (10 € les 8 numéros annuels).

    Cliquez ici pour remplir le bulletin d'abonnement.
    Renvoyez-le à l'UNSA, 21 Rue Jules FERRY 93177 Bagnolet Cedex accompagné d'un chèque de 10 €.

  • L’UNSA présente dans différents congrès et instances

    18 octobre, par philippe.galliard@unsa.org —

    Différents secrétaires nationaux de l'UNSA ont assuré la représentation de notre Union lors de congrès et instances de syndicats UNSA et de l'USM (Union Syndicale des Magistrats).


    Congrès de l'UNSA-UPCASSE (Union Professionnelle des CadreS des Services), syndicat de la fédération de l'UNSA Développement Durable.


    Conseil National de l'UNSA DCNS


    Congrès de l'Union Syndicale des Magistrats

    Congrès de l'UNSA-UPCASSE

    Le congrès de l'UNSA-UPCASSE (Union Professionnelle des CadreS des Services), syndicat de la fédération de l'UNSA Développement Durable, s'est déroulé à Paris les 28 et 29 septembre 2017.

    Robert Baylocq, après plusieurs mandats, a passé le relais à Patrick Rogeon.

    Luc Farré, secrétaire général de l'UNSA Fonction Publique, est intervenu pour porter un message de l'UNSA à tous les congressistes.

    Conseil National de l'UNSA DCNS

    L'UNSA DCNS tenait son Conseil National les 10, 11 et 12 octobre à Toulon.

    A l'invitation de Michel Bienfait, secrétaire général, Florence Dodin y a représenté l'UNSA.

    L'occasion de faire le tour de l'actualité sociale et syndicale et d'évoquer les dossiers avec les militants venus de tous les sites. Les échanges furent aussi nourris que riches.

    Lors de ce Conseil national, l'UNSA DCNS a décidé également de modifier son nom pour s'adapter aux évolutions de leur entreprise. Elle devient ainsi UNSA Industries navales.

    Congrès de l'Union Syndicale des Magistrats

    L'UNSA représentée par sa secrétaire générale adjointe, Florence Dodin, a assisté au congrès de l'Union syndicale des magistrats (USM) intitulé "En marche vers l'indépendance ?", qui s'est tenu à Paris les octobre 13 et 14 octobre derniers.

    L'USM est largement majoritaire puisqu'elle représente plus de 70% aux élections professionnelles.

    Dans son intervention en présence de la Garde des Sceaux Nicole Belloubet, la présidente de l'USM, Virginie Duval, a exprimé sa perplexité face aux « cinq chantiers de la Justice », priorités affichées du gouvernement qui, pour l'USM, manquent d'ambition.

    Elle a interpellé la ministre pour réclamer de la clarté sur une possible révision de la carte judiciaire, qui inquiète déjà les magistrats, la justice des mineurs, le budget ou encore l'évolution du statut des magistrats du parquet.

    Elle a rappelé avec force que l'indépendance des magistrats est une garantie de la liberté et du respect des Droits de l'Homme.

    La ministre de la Justice a réaffirmé que l'indépendance des magistrats était une question sérieuse qu'il faudrait traduire dans le texte constitutionnel, a démenti qu'une nouvelle carte judiciaire était sur la table et a invité l'USM à participer activement aux concertations qui débuteront prochainement.

  • Loi "Form pro-apprentissage-assurance chômage" : ouverture de la concertation à l’Elysée

    18 octobre, par philippe.galliard@unsa.org —


    La concertation autour de la future loi "Formation professionnelle-apprentissage- assurance chômage" s'est ouverte la semaine dernière à l'Elysée où ont été reçus les dirigeants des organisations syndicales et patronales.

    L'UNSA, en la personne de Luc Bérille, secrétaire général, a été auditionné, le 13 octobre, par le secrétaire général de l'Elysée, Alexis Kohler.

    L'UNSA est évidemment favorable à tout dispositif susceptible de renforcer la sécurisation des parcours professionnels et l'insertion dans l'emploi.

    Concernant la formation professionnelle, qui devrait faire l'objet d'une négociation nationale interprofessionnelle entre les partenaires sociaux représentatifs dans ce trimestre, la priorité pour l'UNSA est au renforcement de l'accompagnement et du conseil afin que les droits deviennent effectifs pour chacun(e).

    En matière d'apprentissage, nous revendiquons la mise en place d'un contrat unique d'alternance sécurisé.

    Quant à la future assurance chômage, l'UNSA est favorable à son extension pour couvrir les aléas des changements de statuts travailleurs indépendants/salariés générés par la nouvelle économie.

    Pour autant, elle sera très vigilante pour éviter, et un changement de nature de l'assurance chômage qui en ferait un appendice d'Etat, et une extension inconsidérée qui pourrait aboutir à menacer à la fois la hauteur des prestations chômage et leur durée de versement.

    Affaire à suivre dès cette semaine avec une rencontre avec le Premier Ministre, prévue pour l'UNSA le 19 octobre.

  • L’Actu au CESE n°17 : le CESE tourné vers l’avenir

    13 octobre, par philippe.galliard@unsa.org —


    Sommaire :

    Actualités
    · Retour sur les JEP 2017 : l'UNSA a signé l'appel Jeunes et Responsables
    · Conférence d'Hubert Reeves

    Vie de l'assemblée
    · Plénière du 11 octobre Sciences et société : enjeux climatiques
    · Saisine sur le travail indépendant

    Vie des CESER
    · Bretagne : Voeu du Ceser sur les contrats aidés associatifs
    · Grand Est : Situation des 31 zones d'emploi

    Pour accéder à la newsletter, cliquer ici.


    1. Le CESE tourné vers l'avenir…

    « Le CESE doit devenir la chambre du futur où circuleront toutes les forces vives de la nation », tels sont les propos tenus par le Président de la République devant le premier Congrès de son quinquennat.

    Ce discours très fort sur la société civile, sur sa nécessaire présence, sur le rôle et la place du CESE impose à la troisième assemblée de la République de faire des propositions dans le cadre de la réforme institutionnelle.

    Pour l'UNSA, ce nouveau souffle est une opportunité, un défi à relever.

    Effectivement, il est indispensable d'inscrire le CESE dans une démarche active afin de valoriser son rôle et ses missions d'assemblée représentant la société civile organisée.

    La contribution à l'élaboration de la loi, le carrefour des consultations publiques, l'expression citoyenne et la représentativité du CESE sont autant d'axes de réflexion à porter dans les travaux de la réforme.


    Martine VIGNAU
    Présidente du groupe UNSA au CESE

  • L’actualité de l’économie et de l’emploi de l’UNSA

    12 octobre, par philippe.galliard@unsa.org

    Cliquer sur :

  • Abstention de l’UNSA dans les caisses de Sécurité sociale sur le PLFSS

    12 octobre, par philippe.galliard@unsa.org —


    Pour l'UNSA, c'est un PLFSS (Projet de loi de financement de la Sécurité sociale ) en demi-teinte qui augmente les prestations sociales de certains publics fragiles mais qui comporte aussi des modifications structurelles inquiétantes.

    C'est pour ces raisons que l'UNSA s'est abstenue lors du vote de ce projet de loi et de sa présentation dans les conseils des Caisses nationales de Sécurité sociale.

    Pour 2017, la Commission des comptes de la Sécurité sociale annonce un déficit des régimes de base de Sécurité sociale et du Fond de solidarité Vieillesse de -4,2 milliards d'euros, soit une réduction de 2,9 milliards d'euros par rapport à 2016.

    En outre, trois branches seraient à l'excédent, la branche accident du travail maladie professionnelle, la branche famille et pour la deuxième année consécutive la branche retraite.

    Pour l'UNSA le redressement des comptes sociaux est un élément important qui est de nature à redonner confiance aux plus jeunes générations sur la solidité de notre protection sociale.

    Pour 2018, le PLFSS prévoit un déficit de -2,2 milliards d‘euros € avec comme objectif un retour à l'équilibre en 2020.

    Pour atteindre cet objectif, le gouvernement a pris un certain nombre de décisions qui vont impacter à long terme le financement de notre protection sociale, telle que la baisse des cotisations sociales et de l'augmentation de la CSG.

    Cette mesure est, je cite le gouvernement : « destinée à soutenir le pouvoir d'achat ». Cette affirmation est vraie pour les seuls salariés du secteur privé.

    L'UNSA, à la commission des comptes de la Sécurité sociale, a demandé que l'augmentation de la CSG soit compensée pour tous, y compris pour les agents de la Fonction publique et pour les retraités. Ce qui n'est pas encore le cas aujourd'hui.

    Le PLFSS acte aussi un certain nombre d'exonérations de cotisations sociales, doublement des seuils d'éligibilité au régime micro fiscal et au régime micro social, ou encore notamment la réduction du produit de la taxe sur les salaires.

    Ces mesures constituent un manque à gagner important pour le régime général.

    L'UNSA a toujours demandé que chaque exonération de cotisations sociales fasse l'objet d'une compensation intégrale par l'Etat, ce qui n'est malheureusement pas le cas pour ces exonérations.

    Le PLFSS 2018 acte aussi « l'absorption », « l'adossement » du Régime Social des Indépendants (RSI) d'ici deux ans. Cette mesure nous inquiète particulièrement. A ce jour, nous n'avons qu'une vision parcellaire des conséquences financières sur le régime général.
    Pour l'UNSA cette absorption est précipitée, il aurait été dans l'ordre des choses que l'intégration du RSI soit partie prenante des discussions que le gouvernement souhaite mener sur notre système de retraite.

    Ce PLFSS comporte toutefois des mesures en faveur des personnes en situation de handicap ou encore en faveur des familles mono parentales. Il acte l'augmentation le minimum vieillesse, et il prévoit de créer des places en EHPAD.

    Pour l'UNSA, c'est un PLFSS en demi-teinte qui augmente les prestations sociales de certains publics fragiles mais qui comporte aussi des modifications structurelles inquiétantes.

    C'est pour ces raisons que l'UNSA s'est abstenue lors du vote de ce projet de loi et de sa présentation dans les conseils des Caisses nationales de Sécurité sociale.

  • Luc Bérille sur canal + mardi 10 octobre à 18h45

    10 octobre, par philippe.galliard@unsa.org —


    Luc Bérille, secrétaire général, était invité sur le plateau d'Yves Calvi, sur canal +, mardi 10 octobre de 18h45 à 19h35.

    Il s'est exprimé sur la fonction publique et les emplois menacés.

    Luc Bérille - 10 octobre 2017 - L'info du vrai
  • Mobilisé-e-s le 10 octobre pour la Fonction publique et ses agents

    9 octobre, par philippe.galliard@unsa.org —


    Mardi 10 octobre, dans tout le pays, dans tous les départements, des manifestations à l'appel des 9 organisations syndicales de la Fonction publique rappelleront au gouvernement l'importance de la Fonction publique et des agents publics pour répondre aux besoins de la population.

    Ils ont besoin d'une reconnaissance, celle-ci passe, entre autres, par la hausse de leur pouvoir d'achat.

    L'UNSA Fonction Publique appelle tous les agents à se mobiliser massivement le 10 octobre et à signer la pétition.


    Pour signer la pétition, cliquer ici.

    Pour connaître le lieu des manifestations, cliquer ici.

    Pour lire le tract, cliquer ici

    Or le gouvernement, depuis la fin du mois de juin, n'a annoncé ou évoqué qu'une série de mesures négatives :

    • Gel de la valeur du point d'indice pour 2017 et 2018

    • Retour du jour de carence

    • Différenciation des rémunérations entre versants de la Fonction publique

    • Pas de hausse du pouvoir d'achat à l'occasion de l'opération hausse de la CSG et ni même de compensation complète

    • Remise en question du calendrier d'application du protocole PPCR

    • 120 000 suppressions d'emplois durant le quinquennat

    Le 10 octobre est la première journée d'action unitaire dans la Fonction publique depuis 10 ans. Au-delà du symbole d'unité, les organisations syndicales appellent à une forte mobilisation pour peser sur le rendez-vous salarial qui devait avoir lieu le 10 octobre.

    Le gouvernement a décidé de changer la date de ce rendez-vous et de la reporter après la journée d'action, probablement le 16 octobre.

    L'UNSA Fonction publique estime que le gouvernement doit saisir cette occasion pour formuler des propositions d'amélioration du pouvoir d'achat des agents publics, comme le Président de la République l'avait annoncé dans son courrier aux agents publics lorsqu'il était candidat.

  • Conseil national du 3 octobre : des retraités mobilisés

    9 octobre, par philippe.galliard@unsa.org

    Près de 80 militants ont participé au Conseil national de l'UNSA Retraités le 3 octobre.

    Outre les exposés riches d'informations d'Annick Fayard sur le Conseil d'orientation des retraites (COR) et de Dominique Corona sur les ordonnances du code du travail, deux sujets ont dominé la journée.

    Il s'agit, d'une part, de l'augmentation de la CSG (+1,7%) pour une majorité de retraités et de l'érosion régulière du pouvoir d'achat pour tous et, d'autre part, de la mise en place balbutiante et laborieuse du Conseil départemental de la citoyenneté et de l'autonomie (CDCA).

    A l'issue des débats, le Conseil national a adopté une motion.

    Dans ce texte, l'UNSA Retraités revendique la compensation intégrale de la majoration de 1,7% de la CSG.

    Elle est mandatée pour mener une discussion avec l'ensemble des organisations syndicats de retraités afin d'aboutir à des actions unitaires, en particulier sur la CSG et pour les pensions les plus modestes.

    Enfin, l'UNSA Retraités continue son action spécifique (pétition électronique, audience auprès des parlementaires, sensibilisation de l'opinion publique).

    En outre, elle revendique la mise en place d'un espace de discussion et de négociation avec le Gouvernement sur les problématiques liées aux retraités.

  • Lettre UNSA Retraités n°52 - Octobre 2017

    9 octobre, par philippe.galliard@unsa.org

    Sommaire

    • Pouvoir d'achat

    • Conseil National

    • Actualité

    • Les comptes de la Sécurité Sociale

    Lettre n°52

    Lire la "Lettre UNSA Retraités" n°52 - Octobre 2017

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 100

SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © Andreas Viklund sous Licence free for any purpose