Actualités Sociales de STMicroelectronics
par Le Collectif des salariés de STMicroelectronics en France (CAD-ST)

Accueil > == Le Syndicat == > UNSA UD13

UNSA UD13

UNSA, UD 13, Bouches-du-Rhône, syndicat autonome, syndicats autonomes, union des syndicats autonomes, créer un syndicat autonome, section syndicale, syndicat, autonome, retraite,

http://ud-13.unsa.org/

Articles

  • Accord Qualité de vie au travail signé à la MAIF

    20 mai, par web13


    unsa_maif.pngLe groupe MAIF et quatre organisations syndicales (CAT, CFDT, CFE-CGC et UNSA) ont signé un accord sur la qualité de vie au travail, pour la période 2017-2019.

    Ce dernier reprend les principales mesures mises en place lors du précédent accord signé en 2014. Il inclut ainsi la cellule d’écoute psychologique, le dispositif de reprise d’activité suite à de longues absences ou encore le dispositif de médiation et de protocole relationnel pour réguler les situations de tension.

    De nouvelles mesures viennent compléter l’accord.


    Elles s’articulent autour de quatre points. En premier lieu, la mutuelle vise à mettre en place des moyens d’observation, d’évaluation et de débat sur la qualité de vie au travail. Concrètement, cela passe par la création du « Square des salariés ». Ces derniers auront la possibilité de donner leur opinion sur le travail au quotidien, les relations au travail et la stratégie de l’entreprise.

    Deuxième pilier, créer une dynamique d’action autour de la confiance au quotidien. Il fait écho au plan stratégique baptisé « Audace de la confiance ». Il s’agit par ailleurs de poursuivre les actions initiées dans le cadre du dispositif « PAM ». « Ce dispositif prévoit, entre autres, un accompagnement personnalisé des managers engagés volontairement dans la démarche et progresser ainsi autour de huit repères managériaux », indique un communiqué.

    Troisième axe, la mise en place d’actions en faveur de la santé et du bien-être au travail. Plusieurs pistes sont évoquées : le sport et la santé pour agir sur l’absentéisme, les dispositifs d’aide au aidants, des actions autour du sommeil et de la charge cognitive, le savoir-vivre numérique et la connectivité ou encore la prévention des addictions.

    Enfin, la dernière déclinaison touche aux dispositifs d’accompagnement des transformations et de la transition numérique. L’ambition est d’embarquer tous les salariés dans le pivotement opéré par la mutuelle niortaise ces dernières années.

  • Le fait syndical en entreprise : des propositions de l’UNSA, la CFDT et Terra Nova

    http://ud-13.unsa.org/public/Fichiers_joints/le_fait_syndical_en_entreprise.pdf
    20 mai, par web13


    Depuis 1968, la France tente de rattraper son retard dans la reconnaissance du fait syndical en entreprise.

    Une accélération a été donnée au dialogue social national en 2007 (loi Larcher), amplifiée en 2012 (conférences sociales et accords interprofessionnels), qu’il faut maintenant poursuivre. Le dialogue social d’entreprise a été récemment largement renforcé : légitimation des organisations syndicales représentatives par le vote des salariés en 2008, création de la base de données économiques et sociales en 2013, refonte des informations-consultations et négociation de l’agenda social d’entreprise en 2015, renforcement de la négociation d’entreprise en 2016…

    Cette reconnaissance est en effet à la fois une avancée démocratique et un impératif de compétitivité. Car comme le disait Jean Auroux, ancien Ministre du Travail, « l’entreprise ne peut plus être le lieu du bruit des machines et du silence des hommes ».

    Lire la note Terra Nova-CFDT-Unsa sur le fait syndical en entreprise

  • Les personnels des Direccte en grève jeudi 18 mai

    19 mai, par web13


    logo_ITEFA.pngÀ l’appel d’une intersyndicale CFDT, CGT, CNT, FO, FSU, SUD et UNSA des Directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (Direccte), les agents du ministère du Travail étaient en grève, jeudi, pour dénoncer les suppressions d’emplois massives dans l’ensemble de la France.

    Il s’agissait pour eux de protester contre la fonte régulière et continue de leurs effectifs depuis 2011, et des dizaines de suppressions d’emplois encore prévues.

  • Mim : le projet de Scop porté par l’ex délégué UNSA maintenu malgré la liquidation

    17 mai, par web13


    seci.jpgAlors que l’enseigne française de mode féminine a été placée en liquidation judiciaire le 26 avril dernier, le groupe de salariés à l’origine du projet de reprise par le biais d’une Scop - qui n’avait pas retenu l’attention du tribunal – maintient son ambition de relancer Mim. Ces derniers, emmenés par Michaël Gharbi, ex-délégué syndical Seci-Unsa chez Mim, préparent un nouveau dossier afin de convaincre le liquidateur.

    « Nous allons soumettre un package comprenant le rachat de 110 magasins répartis dans toute la France, le nom de marque, l’activité e-commerce, ainsi que le siège », détaille-t-il. Seule condition à la poursuite de cet objectif, que l’Etat donne son accord pour un éventuel prêt FDES (fonds de développement économique et social) à hauteur de 10 millions d’euros.

    Reste également la question du personnel. Si le projet de coopérative est plébiscité, il faudra pour Michaël Gharbi recontacter et convaincre les ex-salariés Mim pour les réembaucher. 500 emplois pourraient être recréés. « Nous comptons pour l’instant sur le soutien d’une centaine de personnes », livre le délégué syndical de l’enseigne qui était détenue depuis 2014 par le groupe Main Asia.

    Concernant la stratégie de relance, les défenseurs de la coopérative visent des boutiques Mim situées dans « des petites villes, de 2ème, 3ème et 4ème zone où l’offre prêt-à-porter n’est pas pléthorique, et qui fonctionnaient encore bien ». Côté style, l’ambition est de revenir à l’ADN de la marque, à savoir une ligne de basiques mixée à une offre fast fashion. Le tout en travaillant avec de nouveaux fournisseurs.

  • Grève à France Bleu

    15 mai, par web13


    La direction de France Bleu a décidé de réorganiser les programmes. En supprimant, sans concertation aucune, les journaux nationaux de 7 heures, 7h30 et 8 heures pour en confier la réalisation à chacune des 44 rédactions locales. De nouveaux postes pourraient ainsi être supprimés à Paris, selon la CGT.

    Les syndicats CGT, CFDT, SNFORT, SNJ, SUD, UNSA, ont déposé un préavis de grève pour le jeudi 18 mai. En cause : l’absence de respect de l’identité du réseau : la proximité.

    Lire ici l’article publié sur humanite.fr

  • Un syndicat peut-il s’opposer par mail à un accord d’entreprise ?

    13 mai, par web13


    La Cour de cassation a récemment rendu une décision concernant un accord d’entreprise modifiant la convention collective nationale de Pôle emploi.

    Il s’agissait d’un accord signé entre la direction de Pôle emploi et la CFE-CGC métiers de l’emploi, la CFDT personnel de la protection sociale du travail et de l’emploi et la CFTC emploi. Cet accord a reçu une opposition directe d’autres syndicats non signataires et la Cour de cassation a dû se prononcer sur la validité de cette opposition.

    Lire l’article complet sur tripalio.fr

  • Rapport sur l’accès à l’emploi des personnes handicapées

    12 mai, par web13


    Agir_13.jpg“En 2015, d’après l’enquête Emploi, 43 % des personnes reconnues handicapées sont actives en France : 35 % en emploi et 8 % au chômage. Elles ont trois fois moins de chances d’être en emploi que les personnes non handicapées ayant les mêmes caractéristiques, et deux fois plus de chances d’être au chômage.

    Quand les personnes reconnues handicapées travaillent, elles occupent plus souvent un emploi d’ouvrier non qualifié et moins souvent de cadre. Elles travaillent plus souvent à temps partiel et sont plus souvent en situation de sous-emploi. 18 % de celles qui sont au chômage déclarent avoir perdu leur travail à la suite d’une rupture de contrat pour maladie ou invalidité. Elles sont aussi plus nombreuses que les autres à évoquer un licenciement autre qu’économique.

    Leurs périodes de chômage sont plus longues. La part des personnes handicapées en recherche d’emploi depuis au moins un an atteint 63 % (contre 45 % pour l’ensemble des chômeurs). Cette ancienneté dans le chômage dépasse même 3 ans pour près de 28 % d’entre elles (contre 14 %).

    Si l’on considère plus globalement les personnes « en situation de handicap », qui ont une reconnaissance de handicap ou se déclarent limitées depuis au moins 6 mois dans leurs activités par un problème de santé, l’accès à l’emploi apparaît également difficile, mais moins que pour les seules personnes reconnues handicapées.”

    Lire le rapport de la DARES ici.

  • Rapport 2016 sur la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie

    12 mai, par web13


    Agir_13.jpgRapporteur national indépendant, la CNCDH publie le Rapport 2016 sur la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie.

    “L’année 2016 est marquée par une progression de l’indice de tolérance et une diminution des actes racistes ayant fait l’objet d’un signalement aux forces de police et de gendarmerie, cette dernière tendance devant être mise en perspective avec l’importance du « chiffre noir » en matière de contentieux raciste. Malgré cette tendance positive dont on peut se réjouir, dans l’ensemble, le niveau du racisme en France demeure inquiétant.”

    Lire le rapport ici.

  • Luc Bérille s’exprime sur une éventuelle réforme du code du travail

    11 mai, par web13


    Emmanuel Macron a annoncé qu’il entendait réformer dès cet été le Code du travail en passant par la voie des ordonnances. L’opinion de Luc Bérille, secrétaire général de l’UNSA, sur le site du quotidien La Croix.

    “Le recours aux ordonnances n’est pas d’après nous la méthode la plus adaptée pour légiférer, surtout quand il s’agit d’un sujet aussi sensible que la modification du Code du travail, qui met en jeu des questions d’équilibre et de justice.”

    Lire ici l’article publié sur le site de La Croix.

  • Rapport annuel sur l’homophobie

    http://ud-13.unsa.org/public/Fichiers_joints/rapport_annuel_2017.pdf
    11 mai, par web13


    Agir_13.jpgA quelques jours de la la Journée mondiale de lutte contre l’homophobie et transphobie, célébrée tous les 17 mai (voir en fin de page), l’association SOS Homophobie - partenaire de l’UNSA - vient de publier son rapport annuel. Vous pouvez en prendre connaissance en annexe, ou sur le site de l’association.

    Au fil des 166 pages de ce rapport, un certain nombre des actes ou paroles homophobes répertoriés concernent le monde du travail, dans lequel l’homophobie et la transphobie se manifestent par le refus de promotion, la mise au placard, et parfois même le licenciement.

    Ce document montre également que le département des Bouches-du-Rhône fait partie de ceux pour lesquels l’association a reçu en 2016 plus de 20 témoignages.

    Pour l’UNSA, la lutte contre les discriminations et la promotion de la diversité sont un combat quotidien. Aussi, l’UNSA appelle à l’engagement de toutes ses militantes et tous ses militants à combattre l’homophobie et à refuser la loi du silence ; refuser de se taire devant l’injustice, faire valoir les droits et imposer l’égalité.


    Parmi les témoignages recensés dans un contexte professionnel, les manifestations de rejet et d’ignorance sont en légère hausse par rapport à l’année dernière, particulièrement importantes dans le contexte Travail (59 %).

    Le rapport met également en avant une forte augmentation des situations de discrimination, repérées dans 29 % des cas, contre 18 % l’an passé. Comme en 2015, elles sont principalement recensées dans le cadre des contextes Commerces et services (51 % des cas), mais sont également toujours importantes dans celui du Travail (37 %).

    La proportion des cas de harcèlement connaît en revanche une légère diminution, passant de 17 % à 13 %. Elle connaît une baisse de 25 % (contre 41%) dans le contexte Travail.

    Cette année les cas d’insultes, de diffamation, de menaces et d’outing augmentent légèrement tandis que les cas d’agression (physique ou sexuelle) et de licenciement restent stables. Comme en 2015 les principaux agresseurs sont les collègues ou les supérieur-e-s à proportion quasiment égale. Si le nombre de victimes femmes a augmenté (+ 8 points, 26 % des cas, inconnus inclus, rapportent des cas de victimes femmes), les hommes demeurent plus représentés dans les témoignages qui sont rapportés.

    Au-delà des insultes, le rejet se traduit également par une attitude physique excluante de la part de certain-e-s collègues.

    Les cas de harcèlement au travail reculent de 16 points mais restent signalés dans un quart des cas rapportés. Les menaces de violences (y compris les menaces de mort) perdurent : le nombre de cas d’agression physique et/ou sexuelle rapportés reste bas et stable mais demeure inquiétant, ces agressions étant particulièrement traumatisantes pour les victimes.

    Au-delà de cette violence verbale et psychologique, les personnes LGBT subissent également une discrimination en termes d’évolution de carrière.

    Lorsque la victime a le courage de dénoncer une agression, l’appui des supérieures est loin d’être toujours assuré. Heureusement, plusieurs témoignages attestent de collègues et de supérieur-e-s qui défendent les droits LGBT et n’hésitent pas à soutenir la victime lorsqu’elle engage des procédures juridiques.

    17 mai : Journée internationale de lutte contre l’homophobie et la transphobie

    La Journée mondiale de lutte contre l’homophobie et transphobie (IDAHOT : « International Day Against HOmophobia and Transphobia ») est célébrée tous les 17 mai. Cette journée a pour but de promouvoir des actions de sensibilisation et de prévention pour lutter contre l’homophobie, la lesbophobie, la biphobie et la transphobie.

    Comme chaque année, à l’occasion de la Journée internationale de lutte contre l’homophobie et la transphobie, SOS homophobie organise ou participe - à Marseille - aux événements suivants :

    • Les questions des LGBTphobies + forum inter-associatif, au Campus de droit, 110-114 La Canebière
    • Présentation du Rapport annuel et projection du film “One Kiss”, au cinéma Les Variétés


0 | 10

SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © Andreas Viklund sous Licence free for any purpose